Vous êtes de plus en plus nombreux à nous rejoindre. Pour les autres, la question se pose: pourquoi rejoindre National Box ?

En dehors de ceux, de plus en plus nombreux, qui adhérent au groupement, nous avons certaines réticences bien légitimes :

« De toutes façons, j’ai un taux d’occupation de 98% »

« Je n’ai pas de concurrence sur mon secteur ! »

« Les pro viennent de toutes façons chez moi ! »

« Je ne veux pas perdre mon indépendance ! »

« Je veux pouvoir travailler avec tout le monde ! »

(plus rare) « la clientèle pro ne m’intéresse pas, trop contraignant ! »

Et pourtant, toutes ces réticences ne sont pas incompatibles (et même au contraire) avec l’adhésion à National BOX.

Pré-requis :

  • Nous souhaitons tous garder notre indépendance, notre liberté
  • La clientèle PRO est primordiale
  • Ensemble, on est plus fort

 

Nous souhaitons tous garder notre indépendance, notre liberté

Une ambition commune : « Rester indépendant, protéger son investissement, et contre balancer le poids des grandes enseignes ». Comment y parvenir ?

Le contrat National BOX n’est pas un contrat de franchise. National BOX appartient à ses adhérents, est géré par eux, pour eux. Le groupement a été créé par des indépendants et qui souhaitent le rester.

On se met d’accord sur une base commune au moment de l’adhésion : il faut que vous proposiez bien des box individuels, sécurisés et l’accueil des transporteurs. Et pour le reste, aucune obligation de travailler de telle ou telle façon, d’utiliser tel ou tel logiciel, etc.

Chaque site est classifié selon les prestations proposées et le niveau de qualité du service rendu, et c’est le client in fine, comme toujours, qui choisit ce qu’il souhaite.

Plusieurs niveaux d’adhésion, résiliables, modifiables : de contact « one shot » à associé en passant par partenaire. C’est vous qui choisissez votre niveau d’engagement, en fonction de ce qu’on a réellement réussi à vous apporter. Vous pouvez vous reporter à la plaquette partenaire : en cliquant ici.

Point clef: la SAS a un capital variable: vous pouvez tous y devenir associé.

  • Enrichissement individuel par la mutualisation des connaissances et le partage des informations.
  • Un réseau national qui développe une capacité d’expansion plus grande et plus rapide que n’importe quelle grande enseigne.
  • Les associés fondateurs ont mis en commun leur expérience, leur portefeuille clients, investissent du temps et des budgets pour développer les outils commerciaux et marketing au bénéfice des adhérents.
  • Un réseau qui ré-investit ses revenus pour ses adhérents.
  • Un réseau qui protège ses adhérents.

La clientèle PRO est primordiale

C’est une part de marché très importante (40%), une meilleure rentabilité (+ de services), beaucoup moins d’impayés, beaucoup moins de turn-over (les box PRO sont occupés plusieurs années).

C’est une base très stable, sur laquelle chaque selfstockeur peut s’appuyer pour développer son activité.

MAIS aujourd’hui, les clients grands comptes ne veulent plus gérer en direct le contact, les contrats, les factures, avec chaque centre. C’est une vague de fond que l’on ressent depuis 2 ans . Le grands comptes passent dorénavant de plus en plus systématiquement par des appels d’offres nationaux et cherchent des opérateurs qui pourront leur proposer des centres partout en France, un contrat et une facturation uniques.

Ne vous y trompez pas : le mouvement est inéluctable, et les centres qui ne feront pas partie d’un groupement perdront, petit à petit, comme cela vous est peut-être déjà arrivé, tous les clients PRO.

Alors pourquoi National BOX plutôt qu’un autre ?

La Charte éthique d’abord (j’en parle plus longuement au point 5);

Vous restez « propriétaire » du client grand compte. Il n’est pas la possession de telle ou telle marque d’envergure nationale qui s’implantera un jour ou l’autre sur votre secteur et rapatriera tous « ses » contrats sur son centre (c’est déjà arrivé : Nantes, Chartres, Metz…).

« Je suis convaincu qu’en unissant les forces de chaque self-stockeur indépendant, nous pouvons créer un réseau fort, capable de s’imposer à long terme dans le paysage du self-stockage français. » Vincent De Grande, fondateur de Leader Box à Toulouse.

Pour lire toute sa lettre ouverte, cliquez ici .

Tous les autres groupements, sans exception, sont développés par des selfstockeurs qui ont, de manière tout à fait légitime, une volonté de développement nationale : ils posséderont des centres partout, et s’appuient sur les appels d’offres pour planifier et faciliter leur développement. Pourquoi les y aider ?

Ils restent par ailleurs propriétaire de « leurs » contrats grands comptes. Ainsi, lorsqu’ils ouvrent un centre dans votre ville, ils rapatrient les box… Et vous perdez du jour au lendemain, 1, 2, 5 ou 10 contrats. Ça n’est malheureusement pas une vue de l’esprit, puisque c’est exactement ce qu’il s’est produit à Nantes, Chartres, Metz…

Le dernier opérateur qui propose une facturation centralisée est un simple courtier, qui ne possède pas de centre. Autant faire le courtage nous-même et se partager les bénéfices ! Avec 135 centres au sein de National BOX, nous pourrions être 135 commerciaux (au moins) à travailler au développement de la clientèle PRO !

Les grandes enseignes ou les intermédiaires profitent de l’investissement des indépendants pour capter les clients grands comptes et encaisser la marge sans prise de risque et sans capitalisation pour le centre…

Ensemble, on est plus fort

C’est une évidence, mais qu’on a souvent tendance à négliger. Autant adhérer à un mouvement qui vous permet de garder votre indépendance, dans lequel vous pouvez (devez ?) être acteur, qui vous appartient réellement.

  • L’effet démultiplicateur du groupement : un contact PRO chez un confrère peut potentiellement se répercuter par des commandes chez d’autres partenaires. Mais l’effet de linking web est primordiale également : de quoi être tous en première page de Google en référencement naturel et diminuer nos budgets adwords.

  • Le logiciel de gestion : fait par des selfstockeurs, pour des selfstockeurs, évolutif, à votre service. Et gratuit ! (compris dans la cotisation annuelle) Plus d’info auprès de Pierre Tricoire : p.tricoire@kikbox.fr et manuel d’utilisation disponible en cliquant ici

  • Une assurance impayés avec info solvabilité et recouvrement : plus d’info auprès de Yannick Lefebvre lefebvre@national-box.com

  • Un réseau d’échanges : « que pensez-vous de… »

  • Des bons plans, des bonnes pratiques : rent & drop, relais colis, etc…

  • Des formations gratuites : Comment Libérer Un BOX Impayé Légalement Et Gratuitement ? Compte-rendu de la commission des clauses abusives…

  • Des partages : constructeurs de box, de mezzanines, logiciels de gestion, fournitures, publicités utiles, etc…

  • Les conséquences commerciales de la création de la marque commune

Le self-stockage évolue chaque année en suivant un marché dont les modèles économiques sont en mutation : ensemble, nous seront plus forts pour développer les stratégies adéquates.

Par contre, le groupement repose encore beaucoup sur l’investissement bénévole de ses adhérents : ça ne va pas forcément avancer à la vitesse que vous souhaitez (même si les choses ont déjà bien évoluées depuis mars 2015 et la création de la SAS) : nous avons besoin de vous !

→ le projet National BOX est une co-construction
dans l’esprit coopératif. Il n’est absolument pas fermé. C’est d’ailleurs pour cela que l’on a proposé à tous les partenaires de participer.
National BOX ne deviendra que ce que les adhérents en feront.

Ne refaisons pas la même erreur que les hôteliers avec booking !

Nous en étions déjà convaincus, mais le cabinet XERFI, la récente crise agricole, ou la problématique des plate-formes de réservation pour les hôteliers nous le confirment encore un peu plus: si nous ne nous regroupons pas, c’est 20 à 30 % de notre chiffre d’affaire qui partira au profit d’autres centrales d’achats, annuaires ou grand groupe national.

Booking.com a une plus grande valorisation boursière que Accor Hôtels, tout en ne possédant aucun bâtiment !

Les agriculteurs dépendent aujourd’hui intégralement des centrales d’achat qui fixent les prix. Que se serait-il passé s’ils étaient co-propriétaires de leur centrale d’achat ?

Les hôteliers reversent 20 à 30 % de leur CA aux centrales de réservation. Que se serait-il passé s’ils étaient co-propriétaires de leur centrale de réservation ?

Et c’est exactement ce qu’il se passe aujourd’hui aux USA (donc bientôt en France), pour le selfstockage et les sites d’annuaires. Ce qu’ils appellent les agrégateurs trustent la première page de Google et les indépendants n’ont aujourd’hui d’autres choix s’ils veulent encore être visibles sur internet (autrement dit, c’est un choix illusoire) que de payer pour être présents sur ces plate-formes.

La Charte éthique

Elle repose essentiellement sur deux points : ne pas venir concurrencer le site d’un autre adhérent dans un rayon de 25 km et ne pas répondre aux sollicitations d’un autre groupement. Là encore, comme expliqué plus haut, aucune obligation à ce stade (pour l’instant – ça devient obligatoire pour devenir associé de la SAS). On compte vous convaincre de l’intérêt essentiel de ces deux points, pas vous y contraindre.

Pourquoi la non concurrence ? C’est ce qui a fait exploser un groupement précédent (certains ont peut-être déjà entendu parler du GESS ?). Par ailleurs, il est illusoire de vouloir développer un réseau, une communauté, si des guerres intestines se déclenchent.

Est-ce que ça peut freiner votre développement ?

  • Les zones blanches sont encore légions

  • Les partenariats sont toujours possibles

  • Au moins, vous pouvez penser développement de votre secteur !

Par ailleurs, contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, le développement du secteur est loin de s’arrêter. Chaque ville même moyenne comportera plusieurs centre de selfstockage, est, ouest, sud, nord, centre…

Pourquoi ne pas participer à d’autres groupements ? On l’a vu plus haut. Inutile de leur faciliter la tâche et de faciliter leur développement national en répondant avec eux aux appels d’offres.

Ces deux points sont pour nous essentiels pour pouvoir fonder un véritable réseau. Nous sommes bien sûr preneurs de vos remarques éventuelles.

Robin Lecat Foveau

Bénévole Commission Partenaires

09 72 31 33 51

Self-stockeur indépendant à Rennes