Après avoir abdiqué il y a six mois pour épouser une ancienne Miss Moscou, le roi de Malaisie divorce

Le sultan Mohammed V de Kelantan, ancien roi de Malaisie, a divorcé de l’ancienne Miss Moscou Oksana Voevodina, six mois seulement après être devenu le premier monarque de l’histoire du pays à renoncer à la couronne après les pressions auxquelles il était soumis, selon les médias locaux du pays asiatique et a développé le Mail Online. Le couple, qui a eu son premier enfant le 21 mai, avait signé les papiers de la séparation définitive à peine un mois plus tard.

En fait, le format que tous deux ont choisi pour mener à bien cette rupture ne pouvait pas être plus percutant selon les préceptes de l’islam. Comme l’a noté le journal malaisien New Straits Times, qui a rendu publique la copie du document qui lui a été remis, le mot « talak », qui est la manière la plus catégorique et irréversible de faire référence au divorce, est répété jusqu’à trois fois, de sorte qu’il ne semble pas qu’ils aient mis fin à leur mariage de la manière la plus amicale possible.

Malgré cela, dans un récent post publié par Voevodina, qui a déjà renoncé à la fois au nom de famille de son ex-mari et à son nom musulman, Rihana, elle a assuré qu’Ismail Leon, leur fils nouveau-né, sera un jour « roi de Malaisie », un poste qui tourne tous les cinq ans entre les familles qui gouvernent les différentes régions du pays. Muhammad V, qui devrait succéder à la petite, conserve sa position de souverain de la province de Kelantan, et, bien que le gouvernement du pays n’ait pas voulu faire de commentaire, il a rappelé que « l’on ne peut appeler personne ‘reine de Kelantan' » selon ses règles protocolaires. En fait, Voevodina n’avait même pas encore été reconnue comme « sultanah ».

Le couple s’est marié secrètement lors d’une cérémonie musulmane le 7 juin dernier, mais a été contraint de rendre publique sa relation en novembre, lorsqu’il s’est marié pour la deuxième fois à Moscou et que le sultan a été contraint de renoncer à sa couronne en janvier par la pression sociale et la division qui se créait en Malaisie. Même à cette époque, des rumeurs ont commencé à circuler sur le fait que leur relation était en train de se dégrader, bien que son père l’ait démenti dans la presse : « Cela n’a aucun sens. Je ne lis pas internet mais j’aurais été le premier à le savoir si c’était le cas. »

Le sultan Mohammed V, qui a renoncé au trône le 6 janvier, deux ans seulement après son couronnement, n’a pratiquement pas fait d’apparitions publiques depuis lors et n’a pas officialisé les raisons de son abdication, bien que la presse locale spécule qu’une des raisons aurait été la pression sociale exercée par le secteur musulman le plus conservateur de Malaisie après la publication de photos de lingerie de la jeune femme de 27 ans et sa participation à une émission de téléréalité dans laquelle elle aurait eu des relations sexuelles dans une piscine.

Selon les critères du

Projet Trust

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *