Associations pour les membres de la famille des toxicomanes

Les premiers groupes de soutien non professionnels pour les membres de la famille des toxicomanes ont été conçus entre 1935 et 1941, lorsque les Alcooliques anonymes faisaient leurs premiers pas. Il est intéressant de noter que la fondatrice de ces groupes – Lois Wilson – était l’épouse d’un alcoolique très sérieux – Bill Wilson – cofondateur des Alcooliques anonymes.

Associations de parents d'alcooliques

Ces premiers groupes s’adressaient donc aux parents d’alcooliques, car ils se sont rendu compte que ces derniers appréciaient également un espace où ils pouvaient partager des expériences communes. Au début des années 1950, ils ont essayé de rejoindre la structure déjà existante des services généraux des Alcooliques anonymes afin d’être reconnus comme des groupes familiaux, mais cette tentative a été rejetée car ils estimaient que les Alcooliques anonymes avaient été créés dans un seul but : aider les alcooliques à se rétablir. Il a donc été nécessaire, en 1955, de créer une nouvelle association avec sa propre structure sous le nom de Groupes familiaux Al-Anon. Puis, en 1957, Alateen, une branche d’Al-Anon, a été créée pour les enfants adolescents d’alcooliques ayant une expérience de vie et un problème communs. Aujourd’hui, il existe environ 24 000 groupes Al-Anon et 2 300 groupes Alateen dans le monde (Al-Anon, 2016).

A part Al-Anon, qui a une portée universelle et suit le programme en douze étapes, il existe dans notre pays de nombreuses autres associations locales dédiées aux membres des familles des personnes dépendantes de l’alcool et d’autres substances. En outre, la plupart des associations qui offrent une aide aux personnes ayant des problèmes d’alcool ou d’autres substances addictives proposent également des réunions ouvertes auxquelles les amis proches, les partenaires et les membres de la famille sont les bienvenus. La plupart de ces associations sont internationales et suivent le programme en douze étapes des Alcooliques Anonymes, mais elles sont adaptées à d’autres substances ou à des dépendances sans substance : Narcotiques Anonymes, Gamblers Anonymes, Cocaïne Anonymes, etc….. Il existe également d’autres associations au niveau national ou local qui ne suivent pas le programme en douze étapes et proposent des programmes différents ; par exemple, l’Association des alcooliques réhabilités et l’Association des anciens alcooliques. Si vous êtes intéressé par l’organisation des réunions dans ces associations et par ce qu’elles proposent, nous vous recommandons de lire l’article qui leur est spécifiquement consacré.

L’adhésion à ces associations est gratuite et on y assiste librement.

Les associations pour toxicomanes proposent également des espaces pour que les membres de la famille puissent partager leurs expériences communes.
Les associations pour toxicomanes proposent également des espaces pour que les membres de la famille puissent partager leurs expériences communes.
Les associations pour toxicomanes proposent également des espaces pour que les membres de la famille puissent partager leurs expériences communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *