Comment quitter son emploi sans faire mauvaise impression à l’entreprise

Partir d’un emploi n’est pas une tâche facile. Le désir d’évoluer professionnellement, une offre d’emploi avec un salaire plus élevé ou simplement une amélioration de la qualité de vie sont quelques-unes des raisons qui poussent les employés à dire au revoir à leur entreprise. Il est important que vous établissiez une bonne stratégie pour communiquer ce changement à votre entreprise. Vous ne savez jamais si vous aurez besoin de revenir dans le futur. Dans ce practicogramme, vous découvrirez comment dire au revoir à votre emploi sans donner une mauvaise image à votre entreprise.

1 Prévenez votre entreprise le plus tôt possible.

Quitter un emploi n’est pas toujours facile. « On ne sait jamais quand on aura besoin de revenir dans l’entreprise que l’on quitte », explique Ramón Egea, responsable RH chez jobandtalent. Selon cet expert, vous devez essayer de « faciliter les choses » pour votre entreprise.

Si vous voulez dire au revoir à votre entreprise sans faire mauvaise figure auprès de vos patrons, le plus important est de  » les informer dès que vous êtes au courant du changement « . Sergio Picciolato, de HR Consulting, estime que le minimum à respecter est le délai légal de 15 jours. Toutefois, ajoute-t-il, il existe des postes stratégiques pour lesquels « un préavis plus important est apprécié » (architectes, ingénieurs, responsables marketing, etc.).

2 Définissez vous-même une stratégie claire pour quitter votre emploi.

La règle d’or pour quitter un emploi correctement est d' »essayer de causer le moins de dommages possible à l’entreprise ». Peut-être aurez-vous besoin à l’avenir de leurs références ou de leurs recommandations pour accéder à une autre entreprise. C’est pourquoi il est important que vous établissiez une stratégie claire.

La première étape consiste à communiquer la nouvelle à votre patron. Ramón Egea, expert en RH, recommande d’en parler d’abord au « responsable direct » de votre secteur. Malgré cela, il précise que tout dépend de l’entreprise. « Si la relation avec le directeur de l’entreprise est basée sur la confiance et la proximité, vous pouvez le rencontrer en même temps que votre responsable direct », assure-t-il.

3 Soyez sincère, mais pas à 100%.

La sincérité est fondamentale pour offrir une image honnête. Toutefois, selon Jobandtalent, le travailleur doit utiliser l’information de manière « intelligente ».

Les experts en ressources humaines recommandent « d’avoir un certain filtre ». Il ne s’agit pas de mentir, mais plutôt de savoir quelles choses raconter. Il est conseillé, dans tous les cas, de parier sur les aspects positifs qui ont soutenu la sortie, jamais sur les aspects négatifs.

4 Les meilleurs arguments pour convaincre votre patron.

Les points favorables doivent être votre meilleur argument lorsque vous communiquez que vous quittez l’entreprise. Sergio Picciolato, de HR Consulting, explique que des aspects tels que « la localisation du nouvel emploi, les possibilités de promotion ou le désir d’entreprendre un nouveau projet » peuvent faire partie de ces justifications positives.

Il en va de même pour les personnes qui décident de prendre une année sabbatique pour étudier les langues. M. Picciolato recommande d’être « transparent avec les informations ». Il ne sera jamais bénéfique pour le salarié de quitter l’entreprise avec l’image d’un employé vindicatif.

5 Ne parlez pas du salaire

Il n’y a pas d’excuse magique pour se faire bien voir de son employeur. Ce que les consultants en RH recommandent, c’est d' »éviter de parler des salaires ». Si vous quittez votre emploi parce qu’on vous a proposé un salaire plus élevé ailleurs, il est idéal de ne pas insister sur ce point. « Votre entreprise pourrait vous faire une contre-offre et, au final, vous aurez une mauvaise image avec l’une des deux », remarque Sergio Piccolato.

6 Et si je vais travailler pour un concurrent ?

Si vous avez trouvé un nouvel emploi, il n’est pas nécessaire de cacher quelle est votre nouvelle entreprise. Sergio Picciolato est clair : « Ils le découvriront tôt ou tard ». Et grâce aux réseaux sociaux, il est beaucoup plus facile de le découvrir. C’est pourquoi il n’est « pas très utile » de le cacher. Il sera toujours préférable d’opter pour l’honnêteté.

7 Comment savoir quand vos jours dans l’entreprise sont terminés ?

L’apprentissage actif est peut-être l’une des plus grandes incitations à rester dans le même emploi. « Lorsque vous avez l’impression de ne pas apprendre dans votre domaine, ou de la part de vos collègues ou même de votre patron, il est peut-être temps de réfléchir à votre emploi », explique Sergio Picciolato.

Cependant, cette décision appartient à l’individu. L’expert en RH estime que certaines personnes préfèrent la « stabilité ». Vous seul pouvez savoir quand il est temps de dire au revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *