ESPN (Français)

18 septembre 2005
  • Twitter
  • Facebook Messenger
  • Pinterest
  • Correo-e

EAST RUTHERFORD, N.J. (Services ESPNdeportes.com) — Après leur très faible production offensive contre les Chiefs de Kansas City, ce dont le quarterback Chad Pennington et les New York Jets avaient le plus besoin, c’était de reprendre confiance le plus rapidement possible.

Après avoir gagné le toss et choisi de recevoir le ballon, les Jets ont enchaîné un drive de neuf jeux et 80 yards qui a culminé avec une réception de touchdown de sept yards du receveur Laveranues Coles.

Objectif atteint.

Ou pas ? Pas encore.

Leur adversaire était les surprenants Miami Dolphins, qui avaient marqué 34 points sur les Broncos de Denver, et dont la défense est considérée comme l’une des meilleures de la NFL.

L’attaque des Dolphins a repris là où elle s’était arrêtée la semaine dernière, déplaçant le ballon sur 58 yards jusqu’à la ligne des 3 yards des Jets. Là, la défense de New York a répondu à la pelle, si bien que Miami a tenté un field goal, mais le ballon n’était pas correctement placé pour le botteur Olindo Mare, qui a raté de 21 yards.

La première serait la dernière série offensive de la première mi-temps dans laquelle les Dolphins déplaceraient le ballon avec facilité. Miami n’a accumulé que 25 yards sur ses trois possessions suivantes.

Pennington a continué à montrer quelques problèmes de précision sur ses lancers, mais le running back Curtis Martin (31 portées pour 72 yards) a trouvé quelques trous au sol et a permis à son équipe d’atteindre la zone promise une fois de plus en première mi-temps. À la ligne de 1 yard, les Jets ont décidé de tenter une quatrième tentative, mais la solide défense des Dolphins les a arrêtés.

Sur la série suivante, New York a obtenu le ballon dans le territoire de Miami en raison de l’inefficacité de l’attaque des Dolphins. Mais une fois de plus, la défense de Miami était là, et les Jets ont dû se contenter d’un field goal de 41 yards par Mike Nugent, le premier du rookie en NFL.

Les Jets ont donc rejoint les vestiaires avec une avance de 10-0, qui avait le goût d’être courte.

Au troisième quart-temps, la tendance du match s’est poursuivie. Les Dolphins ne parvenaient pas à être efficaces en attaque, notamment en raison d’un jeu au sol inefficace — le running back rookie Ronnie Brown n’a totalisé que 35 yards sur 12 portées — et leur défense les maintenait en vie.

Il a fallu un bon retour de punt de Wes Welker pour donner aux Dolphins une bonne position sur le terrain. C’est ainsi qu’ils ont finalement pu briser le zéro. La formule était une connexion entre le quarterback Gus Frerotte et le tight end Randy McMichael, qui a fait un grand match.

Mais Pennington a finalement ajusté son tir, menant son équipe sur un drive de 10 jeux et 80 yards pour finalement combiner avec le fullback Jerald Sowell pour étirer l’avance à 17-7.

Une avance qui allait s’avérer décisive au tableau d’affichage. Une avance qui redonne confiance aux Jets.

De leur côté, les Dolphins attendent avec impatience le retour de Ricky Williams pour avoir une attaque plus équilibrée.

Les Dolphins attendent avec impatience le retour de Ricky Williams pour avoir une attaque plus équilibrée.

Les Dolphins attendent avec impatience le retour de Ricky Williams.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *