Glaucome malin après une chirurgie combinée d’implantation de valve d’Ahmed et de phacoémulsification dans le traitement du glaucome chronique à angle fermé

Communication brève

Glaucome malin après une chirurgie combinée de… IMPLANT À VALVE
ET PHACOEMULSIFICATION DANS LE TRAITEMENT
DU GLAUCOMA CHRONIQUE PAR FERMETURE D’ANGLE

GLAUCOMA MALIGNANT SUITE À UNE CHIRURGIE COMBINÉE D’IMPLANT À VALVE AHMED
ET DE PHACOEMULSIFICATION POUR UN ANGLE CHRONIQUE-.CLOSURE GLAUCOMA

MARTÍNEZ-DE-LA-CASA JM1, GARCÍA-FEIJOÓ J1, CASTILLO A1, POLO V2,
LARROSA JM2, PABLO L2, GARCÍA-SÁNCHEZ J1

SUMMARY

Cas clinique : La chirurgie de phacoémulsification combinée à l’implantation d’une valve d’Ahmed est une option thérapeutique utile chez les patients atteints de glaucome chronique à angle fermé lorsque la chirurgie filtrante conventionnelle échoue. Cette approche combinée permet à la fois de contrôler la pression intraoculaire et de récupérer rapidement la fonction visuelle. Les résultats sont présentés pour cinq patients traités avec succès par cette procédure combinée, dont deux ont développé un glaucome malin dans la période postopératoire immédiate.
Discussion:
Les caractéristiques anatomiques prédisposantes chez les patients atteints de glaucome chronique à fermeture angulaire, associées à une décompression soudaine de la chambre antérieure et à une inflammation postopératoire accrue, facilitent la survenue d’un glaucome malin lors d’opérations combinées d’implant de drainage et de phacoémulsification.

Mots clés : glaucome malin, fermeture angulaire, glaucome, implantation de la valve d’Ahmed, phacoémulsification.

ABSTRACT

Rapport de cas : l’implantation simultanée d’une valve d’Ahmed, associée à une chirurgie de la cataracte par phacoémulsification, est une option thérapeutique utile pour les patients atteints de glaucome chronique à angle fermé, lorsque la chirurgie filtrante conventionnelle échoue. Cette approche combinée permet à la fois de contrôler la pression intraoculaire et de récupérer rapidement la fonction visuelle. Nous rapportons les résultats de cinq patients traités avec succès par cette procédure combinée, dont deux ont développé un glaucome malin postopératoire précoce.
Discussion : Les caractéristiques anatomiques prédisposantes chez les patients atteints de glaucome chronique à angle fermé, associées à une décompression soudaine de la chambre antérieure et à une inflammation postopératoire accrue, peuvent faciliter le développement d’un glaucome malin après une chirurgie combinée d’implantation de glaucome et de phacoémulsification (Arch Soc Esp Oftalmol 2005 ; 80 : 667-670).

Mots clés : glaucome malin, fermeture de l’angle, glaucome, implant de valve d’Ahmed, phacoémulsification.

Recibido : 28/12/05. Accepté : 16/11/05.
Instituto de Investigaciones Oftalmológicas Ramón Castroviejo. Université Complutense. Madrid. Espagne.
1 Docteur en médecine. Hôpital Clínico San Carlos. Madrid. España.
2 Docteur en médecine. Hôpital Miguel Servet. Zaragoza. España.
Financiado en parte por el Instituto de Salud Carlos III. « Proyecto C03/13 : Investigación clínica y básica para la prevención de la ceguera ».
Correspondencia :
José María Martínez de la Casa
C/. Cavanilles, 33, 3A
28007 Madrid
España
E-mail : [email protected]

INTRODUCCIÓN

Les implants de drenaje représentent une opción terapéutica dans les glaucomes réfractaires en los que ha fracasado la cirugía filtrante convencional e incluso pueden considerarse como la cirugía de elección en algunos glaucomas secundarios. La coexistence d’une cataracte et d’un glaucome chronique à angle fermé (GCAF) peut limiter les possibilités thérapeutiques car la largeur de la chambre antérieure n’est pas suffisante pour placer le tube de dérivation. Notre approche dans ces cas, lorsque la chirurgie filtrante conventionnelle échoue, comprend une chirurgie combinée de phacoémulsification et d’implantation de la valve Ahmed, en plaçant le tube dans la chambre postérieure afin de l’éloigner le plus possible de l’endothélium cornéen. Cinq patients chez qui cette technique a été réalisée sont présentés, en accordant une attention particulière à deux cas dans lesquels un glaucome malin s’est développé après la chirurgie.

CAS CLINIQUES

Le tableau I décrit les caractéristiques préopératoires des cinq patients qui ont été opérés. La technique chirurgicale a été la même pour tous les patients, associant une phacoémulsification standard à un implant de valve d’Ahmed à plaque unique, modèle S2 (New Word Medical Inc, Rancho Cucamonga, CA). L’évolution postopératoire des patients est résumée dans le tableau II.

Deux des patients opérés (patients 3 et 5) ont développé un glaucome malin dans la période postopératoire immédiate, ce qui représente une incidence élevée de cette complication dans cette courte série de cas. Ces deux cas sont décrits en détail ci-dessous.

Cas 1

Un patient masculin de 73 ans diagnostiqué avec un GCCA avancé a été adressé à notre centre. Il avait subi deux trabeculectomies qui avaient échoué précocement. Compte tenu du stade du glaucome et de l’existence d’une cataracte nucléaire, il a été décidé de réaliser une procédure combinée de phacoémulsification et d’implantation de valve. Vingt-quatre heures après l’opération, la pression intraoculaire était de 48 mmHg et la chambre antérieure était aplatie avec un contact iridoendothélial périphérique. Les iridectomies étaient perméables, ce qui exclut la possibilité d’un blocage pupillaire. L’examen du fond d’œil et l’échographie étant normaux, un glaucome malin a été diagnostiqué. Une capsulotomie et une hyaloïdotomie ont été réalisées au laser Nd-YAG à travers la pupille, en observant un léger approfondissement de la chambre antérieure lors de la perforation de la hyaloïde antérieure, qui a progressivement augmenté au cours des heures suivantes. Trois heures après le traitement, la pression intraoculaire était de 14 mmHg et le contact iridoendothélial avait disparu. Un an après la chirurgie, la pression intraoculaire (PIO) était de 16 mmHg avec de la brinzolamide 0,1% (Azopt®, Laboratorios Alcon-Cusi SA, El Masnou, Barcelone).

Cas 2

Une femme de 76 ans avec une ACG qui a été référée pour un traitement chirurgical. Après l’échec d’une trabéculectomie précoce, il a été décidé de réaliser une procédure combinée d’implantation de valve et de phacoémulsification. Vingt-quatre heures après l’opération, le patient présentait une atalamie avec contact iridoendothélial périphérique et une PIO de 40 mmHg. Après avoir écarté les autres causes possibles d’atalamie avec hypertonie (décollement choroïdien, décollement ciliochoroïdien annulaire et bloc pupillaire), un diagnostic de glaucome malin a été posé et le même traitement que dans le cas précédent (capsulotomie et hyaloïdotomie à travers la pupille) a été effectué. Un an après la chirurgie, la PIO était de 12 mmHg avec du maléate de timolol 0,5% (Timoftol® 0,5%, Merck Sharp & Dohme de España SA, Madrid) toutes les 12 heures.

DISCUSSION

À ce jour, nous n’avons connaissance que de deux séries publiées sur la chirurgie combinée par phacoémulsification et implant de drainage pour le glaucome. Hoffman et al (1), dans une série de 30 yeux utilisant l’implant de Baerveldt, ont trouvé un seul cas de glaucome malin chez un patient présentant une rupture de la capsule postérieure. La série d’Hoffman comprenait différents types de glaucome et seulement deux cas d’ACG. Chung et al (2) ont réalisé une étude rétrospective sur 32 patients porteurs d’implants d’Ahmed et de Baerveldt. Cette série ne précisait pas si les patients atteints de CAAG étaient inclus et aucun cas de glaucome malin n’a été signalé. Par conséquent, les données sur le pronostic et les complications potentielles de ce type de chirurgie combinée sont très rares. Dans notre courte série de patients, une incidence élevée de glaucome malin a été constatée, une complication grave qui doit être identifiée et traitée précocement pour améliorer le pronostic.

L’incidence du glaucome malin chez les patients atteints de CAAG subissant une intervention chirurgicale est estimée entre 2 et 4%. Après une intervention chirurgicale pour l’implantation d’un shunt, l’incidence varie selon le type d’implant considéré et se situe entre 0,9 % et 5 % (3,4). Une faible longueur axiale et une décompression brutale de la chambre antérieure chez un patient présentant une pression intraoculaire élevée sont des facteurs connus de développement d’un glaucome malin. L’inflammation est un facteur qui a également été associé au développement de cette complication. Levene (5) a décrit que le spasme ciliaire produit par un état inflammatoire, tel que secondaire à une chirurgie, pourrait être associé à la physiopathogénie du glaucome malin. Il a également été postulé que le matériel inflammatoire peut obstruer l’écoulement normal de l’humeur aqueuse au niveau de la région zonulaire. Par conséquent, la baisse soudaine de la pression intraoculaire maintenue en postopératoire par le dispositif de drainage, associée à l’inflammation produite par la chirurgie de la cataracte, pourrait expliquer une incidence plus élevée de glaucome malin chez les patients subissant une chirurgie combinée.

En conclusion, cette chirurgie peut être utile dans le traitement des patients atteints de CAAG chez qui la trabéculectomie a échoué. Cette chirurgie, en plus de contribuer au contrôle du glaucome, peut améliorer la fonction visuelle des patients. Cependant, dans ces cas, une attention particulière doit être accordée au développement possible d’un glaucome malin qui peut compliquer la période postopératoire, afin qu’un traitement approprié puisse être institué le plus tôt possible.

BIBLIOGRAPHIE

1. Hoffman KB, Feldman RM, Budenz DL, Gedde SJ, Chacra GA, Schiffman JC. Extraction combinée de la cataracte et implant de drainage du glaucome de Baerveldt : indications et résultats. Ophtalmologie 2002 ; 109 : 1916-1920.

2. Chung AN, Aung T, Wang JC, Chew PT. Résultats chirurgicaux de la chirurgie combinée par phacoémulsification et implant de drainage du glaucome pour les patients asiatiques atteints de glaucome réfractaire avec cataracte. Am J Ophthalmol 2004 ; 137 : 294-300.

3. Coleman AL, Hill R, Wilson MR, Choplin N, Kotas-Neumann R, Tam M, et al. Initial clinical experience with the Ahmed Glaucoma Valve implant. Am J Ophthalmol 1995 ; 120 : 23-31.

4. Melamed S, Cahane M, Gutman I, Blumenthal M. Complications postopératoires après la pose d’un implant Molteno. Am J Ophthalmol 1991 ; 111 : 319-322.

5. Levene R. A new concept of malignant glaucoma. Arch Ophthalmol 1972 ; 87 : 497-506.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *