Guatemala : les experts de l’ONU applaudissent la reconnaissance du génocide maya

Un groupe d’experts des droits de l’homme des Nations unies a applaudi la reconnaissance par un tribunal guatémaltèque du génocide contre la communauté indigène maya Ixil.

Les experts ont déclaré dans un communiqué de presse que le jugement crée un précédent historique pour la justice transitionnelle au Guatemala, dans la région d’Amérique centrale et dans le monde.

« Nous célébrons cette avancée importante dans la recherche de la vérité, la lutte contre l’impunité et la récupération de la mémoire historique des événements survenus pendant le conflit armé interne », ont déclaré les rapporteurs.

Pour les experts de l’ONU, l’obligation de l’État après le jugement est d’identifier, de poursuivre et de punir les responsables des crimes contre les indigènes guatémaltèques. « L’impunité des responsables est inacceptable », ont-ils déclaré.

La décision du tribunal, rendue le 27 septembre, indique que 1 771 indigènes de l’ethnie maya Ixil ont été tués par des membres des forces armées guatémaltèques entre 1982 et 1983 dans un massacre « qui a constitué un génocide ».

La décision du tribunal, rendue le 27 septembre, indique que 1 771 indigènes de l’ethnie maya Ixil ont été tués par des membres des forces armées guatémaltèques entre 1982 et 1983 dans un massacre « qui a constitué un génocide ».

Le jugement a établi que l’armée guatémaltèque a utilisé des techniques de violence brutales contre la population civile qui ont provoqué la destruction physique partielle de la population maya Ixil. Elle a conclu que les forces armées ont perpétré des meurtres, des tortures et des traitements cruels et inhumains, des violences sexuelles et des déplacements forcés.

Les crimes contre les indigènes se sont produits pendant la dictature de l’ancien général défunt, Efrain Rios Montt, dans le cadre d’une guerre civile de 36 ans qui a fait plus de 200 morts.000 morts.

Le site de l’agence Anadolu ne contient qu’une partie des dépêches proposées aux abonnés sur le système de diffusion des nouvelles (HAS) de l’AA, et sous forme de résumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *