Javier Marión est choisi comme nouveau directeur de Salud

Le ministre de la Santé, Sebastián Celaya, a nommé Javier Marión comme nouveau directeur de Salud. La nomination, qui sera approuvée aujourd’hui dans le Conseil de gouvernement quand cent jours de l’arrivée de Javier Lambán à la présidence d’Aragon, vient plus de trois mois après la nomination du conseiller Celaya.

Il s’agira du quatrième gestionnaire en quatre ans après que, tout au long de la dernière législature, le conseiller précédent, Ricardo Oliván, ait eu Tomás Tenza, María Ángeles Alcutén et Ángel Sanz. Le premier a été licencié après avoir été mis en examen pour un délit présumé de détournement de fonds et de harcèlement lorsqu’il travaillait au complexe social de Burgos. Son successeur a à peine tenu un an en poste et a été démis de ses fonctions par Oliván, avec qui il avait des désaccords. Sanz est resté avec Celaya jusqu’à il y a quelques jours, quand son départ a été officialisé.

Marion est un médecin spécialisé dans la santé publique et la médecine préventive. Il est titulaire d’un diplôme de médecine de l’université de Saragosse, d’un doctorat de l’université de Grenade et d’un master en gestion des politiques de santé de l’université de Yale, aux États-Unis.

Tout au long de sa carrière, il a exercé des responsabilités dans la gestion des services de santé en Andalousie, à La Rioja et au Pays basque et a participé à des projets avec des institutions internationales en Europe et en Amérique latine.

DOCTEUR
En Aragon, il a été directeur de la coordination des soins de santé – jusqu’à son licenciement en 2011 – et directeur général de 061 et des hôpitaux de Huesca et Calatayud. Fonctionnaire de carrière du corps des médecins de l’État, exerçant actuellement en tant que médecin de soins primaires dans le centre de santé de La Almozara.

L’arrivée de Marion coïncide avec un nouveau concept de santé qui vise à adopter le ministère. Celaya a déjà répété à de nombreuses reprises qu’il sera relégué à un organe fournissant des services logistiques ou des ressources humaines, subordonné au département.

« Nous sommes clairs : le département va s’occuper des soins de santé, d’où le changement de la direction générale de la planification et des assurances qui est rebaptisée soins de santé. L’objectif est que cela se passe dans le département et qu’il y ait une relation directe avec les centres qui fournissent des services. La santé restera un organe de fourniture de services logistiques ou de ressources humaines. En bref, l’objectif est d’aplanir l’organisation et de rapprocher la gestion du service du professionnel, en supprimant de nombreux postes intermédiaires. Mais ce sera un long processus qui ne se fera pas en deux ou trois mois », a déclaré M. Celaya dans une interview accordée à ce journal.

Le conseiller a expliqué que le responsable de la Santé « sera un responsable de la logistique et des ressources humaines. Nous voulons qu’ils soient les professionnels qui gèrent la santé et les ressources et les utilisent comme ils l’entendent, en leur donnant des responsabilités et en les impliquant pour qu’ils ne soient pas seulement des professionnels de la santé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *