L’homme qui a tué le mari d’une enseignante est libre

L’affaire a attiré l’attention du monde entier depuis 1990, lorsque William Flynn, alors âgé de 16 ans, a assassiné le mari de sa maîtresse (et enseignante), Pamela Smart.
Flynn a été libéré sur parole jeudi, près de 25 ans après le crime dans une affaire qui a déclenché un scandale avec des détails macabres de sexe et de manipulation.
William Flynn, ‘Billy’, avec trois autres amis adolescents ont exécuté ce que les procureurs ont appelé le plan de Smart pour assassiner Gregory Smart. Flynn a plaidé coupable de meurtre au second degré et a été condamné à un minimum de 28 ans de prison, à l’exception du temps passé en prison avant le procès.
Un conseil d’État composé de trois membres a accordé jeudi à Flynn une libération conditionnelle à sa première demande, le jour même de ses 41 ans. Il était dans une prison du Maine et a participé à l’audience par téléphone.
Flynn a déclaré que ses actes le hanteront à jamais et qu’il se sentira en permanence mal à propos de ce crime et que « la libération ne changera rien à cela. »
Pamela Smart, qui avait 22 ans lorsque son mari a été tué, a été reconnue coupable de complicité de meurtre au premier degré et condamnée à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Elle a admis avoir séduit le jeune homme mais a déclaré qu’elle n’avait pas planifié la mort de son mari.
Selon les témoignages recueillis lors du procès, Smart était l’un des instructeurs de Flynn dans un programme du lycée Winnicunnet de Hampton lorsqu’elle a séduit le jeune homme alors âgé de 15 ans. Elle lui a dit qu’elle avait besoin que son mari meure de peur de tout perdre s’ils divorçaient.
Flynn a témoigné au procès de Smart en 1991 qu’elle avait menacé de rompre avec lui s’il ne tuait pas son mari.
Le 1er mai 1990, lui et Patrick Randall, 17 ans, sont entrés dans l’immeuble de Derry de Smart et ont forcé Gregory Smart à s’agenouiller. Alors que Randall tenait un couteau sous la gorge de Smart, Flynn lui a tiré une balle dans la tête. Randall a été condamné à une peine minimale de 28 ans de prison et pourra bénéficier d’une libération conditionnelle en avril. Deux autres adolescents ont purgé des peines et ont été libérés.
Pamela Smart a toujours nié avoir été au courant du projet de meurtre de son mari. Mais un témoin clé, un adolescent en qui la femme avait confiance, a secrètement enregistré ses paroles après le meurtre, dans lesquelles la femme dit :  » Si vous dites cette foutue vérité, vous m’enverrez en prison pour le reste de ma foutue vie. « 
Flynn ne sera pas libérée avant le 4 juin, date à laquelle elle pourra bénéficier d’une libération conditionnelle, et seulement après que la commission aura approuvé le plan final.
Cette affaire très médiatisée a été portée à l’écran en 1995 avec le film « To die for » (Tout pour un rêve), dans lequel Nicole Kidman incarne une femme belle et ambitieuse qui rêve de devenir une star de la télévision et se retrouve impliquée dans le meurtre de son mari.
Dans le film, Nicole Kidman incarne Suzanne Stone, qui tombe amoureuse d’un adolescent, William Flynn, joué par Joaquin Phoenix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *