Maya, Carlos Augusto Ángel

Il est né à Manizales, en Colombie, le 19 janvier 1932. Il a obtenu des diplômes en philosophie et en pédagogie ainsi qu’un diplôme en théologie, tous deux à l’université pontificale Javeriana. Il a ensuite voyagé en Italie et en France, où il a étudié pour un doctorat en histoire à l’Université Grégorienne de Rome, et des études de troisième cycle en sociologie de l’histoire à l’Université de la Sorbonne à Paris.

Il a étudié l’art au Louvre-Paris et étant passionné par les langues, il a étudié l’allemand au Goethe Institut, Brilon, Allemagne.

Il se consacre à l’enseignement depuis 1968 dans plusieurs universités latino-américaines ; il a enseigné la sociologie de l’histoire, le comportement politique et le cours de troisième cycle de sciences politiques à l’université d’Antioquia. Il a poursuivi la matière de la philosophie de l’histoire à son Alma Mater, l’Université Javeriana, qu’il a également enseignée à l’Université Bolivarienne. Il a été professeur à l’Université Jorge T. Lozano où il a enseigné la classe de Méthodologie des sciences sociales, et à l’Université nationale de Bogota a servi comme professeur spécial et professeur de carrière.

En 1970, il a été directeur du Centre d’études du développement, concluant son travail l’année suivante.

De 1972 à 1974, il a été responsable de la planification académique à l’Université Jorge T. Lozano. De 1975 à 1976, il a été chef de la division du développement social à l’Inderena, ainsi que responsable national de la coordination des programmes au même institut.

Simultanément, en 1979, il a été directeur du Centro de Investigaciones Didácticas del cindi, à Bogota, et coordinateur technique du projet Hollande-Colombie pour la conception du modèle éducatif des territoires nationaux au ministère de l’Éducation. Deux ans plus tard, en 1981, il a occupé le poste de coordinateur des projets spéciaux du Secrétariat de l’intégration populaire de la présidence de la République de Colombie.

Autres responsabilités qu’il a exercées : conseiller de programme auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’environnement, et conseiller auprès du Centre international de formation en sciences de l’environnement.

Pendant cinq ans, il a vécu à Mexico, où il a été coordinateur du Réseau de formation en environnement pour l’Amérique latine et les Caraïbes de 1981 à 1983. Il a également été consultant auprès du PNUE pour l’organisation du séminaire latino-américain sur l’université et l’environnement, ainsi que responsable de ce même programme en 1985.

En 1993, après une série de voyages en tant que directeur de l’Institut d’études environnementales de l’Université nationale de Colombie, il est retourné dans son pays natal.

Il a été membre de la Commission nationale préparatoire de la Conférence mondiale sur l’environnement et le développement de 1993 à 1995, et consultant auprès de l’Union internationale pour la nature. Simultanément, il a été membre de la Commission de l’éducation et de la communication, de la Commission de la stratégie et de la planification et, de 1995 à 1997, du Comité consultatif national d’ecofondo.

En raison de sa grande expérience en matière d’environnement et d’écologie, il a été invité à participer à des séminaires et à des conférences organisés par diverses institutions chargées de diffuser et d’accroître la culture sur ces questions dans des pays tels que la Colombie, le Venezuela, le Nicaragua, l’Équateur, le Brésil, l’Argentine et le Mexique.

Les langues qu’il parlait étaient l’espagnol, le latin, le grec, l’anglais, le français, l’italien et l’allemand.

Les thèmes de ses livres étaient liés à l’environnement et à la société, plusieurs d’entre eux ont été autorisés comme livres officiels dans l’enseignement, parmi lesquels se distinguent : El diagnóstico en la incorporación de la dimensión ambiental en los estudios superiores de América Latina, Historia y medio ambiente, La trama de la vida y la fragilidad ambiental de la cultura, Perspectivas pedagógicas en la educación ambiental (1990) ; La tierra herida y Hacia una universidad ambiental.

Depuis 1990, à l’université de Guadalajara, il était conseiller du programme de maîtrise en environnement, proposant la méthode historique d’analyse environnementale ; il a également été coordinateur d’Environnement et développement et a enseigné la matière Évolution historique des relations société-nature.

Le 19 avril 1997, le conseil général de l’université de Guadalajara lui a décerné un doctorat honorifique. La cérémonie de collation a eu lieu le 6 juin 1997 au Forum du cinéma universitaire, en présence du secrétaire à l’éducation de l’État de Jalisco, Efrain Gonzalez Luna Morfin, et lors du deuxième congrès ibéro-américain d’éducation à l’environnement.

Il est décédé le 11 septembre 2010 à Cali, en Colombie.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *