Méthodes d’établissement d’un système de surveillance des maladies cardiovasculaires dans les populations industrielles en Inde


K Srinath Reddy, Dorairaj Prabhakaran, Vivek Chaturvedi, Panniyammakal Jeemon, KR Thankappan, Lakshmy Ramakrishnan, BV Murali Mohan, Chadrakant S Pandav, Farukh U Ahmed, Prashanth P Joshi, R Meera, Rajni B Amin, Ramesh C Ahuja, Mohan S Das, & TM Jaison

OBJECTIF

Etablir un réseau de surveillance des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires (MCV) en milieu industriel et estimer la charge des facteurs de risque à l’aide d’instruments standardisés.

Méthodes

Nous avons mené une enquête transversale de base (dans le cadre d’un programme de surveillance des MCV) auprès des populations industrielles de 10 entreprises en Inde, situées à proximité des écoles de médecine utilisées comme sites d’étude.Les sujets étudiés étaient les employés de ces entreprises (sélectionnés par un échantillonnage aléatoire stratifié par âge et par sexe) et les membres de leur famille, et les informations sur les déterminants comportementaux, cliniques et biochimiques ont été recueillies à l’aide de méthodes standardisées (questionnaires, variables cliniques et analyses biochimiques). La collecte et l’analyse des données ont été réalisées au centre national de coordination.

RESULTATS

Nous rapportons ici la prévalence des facteurs de risque de MCV chez les individus âgés de 20 à 69 ans (n = 19 973 pour l’enquête par questionnaire, n = 10 442 pour les analyses biochimiques), avec un âge moyen de 40 ans. La prévalence globale de la plupart des facteurs de risque était élevée : surpoids chez 50,9% des hommes et 51,9% des femmes, obésité centrale chez 30,9% des hommes et 32,8% des femmes, et tabagisme chez 40,2% des hommes et 14,9% des femmes. La prévalence autodéclarée du diabète (5,3%) et de l’hypertension (10,9%) était inférieure à celle déterminée cliniquement et biochimiquement (10,1% et 27,7%, respectivement). Il y avait une hétérogénéité remarquable dans la prévalence des facteurs de risque parmi les sites d’étude.

CONCLUSION

Il y a une charge élevée de facteurs de risque de MCV parmi les populations industrielles en Inde. Le système de surveillance peut servir de modèle pour reproduire l’expérience dans ce pays et dans d’autres pays en développement.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *