Miséricorde [Sb]

Au 3e niveau, et tous les 3 niveaux par la suite, un paladin peut choisir une miséricorde. Chaque miséricorde ajoute un effet à l’aptitude à l’imposition des mains du paladin. Chaque fois que le paladin utilise l’imposition des mains pour soigner les dommages subis par une cible, cette dernière bénéficie également des effets supplémentaires de toutes les miséricordes possédées par le paladin. Une pitié peut supprimer une condition causée par une malédiction, une maladie ou un poison, sans guérir l’affliction. Ces états reviennent au bout d’une heure, à moins que la miséricorde ne supprime l’affliction à l’origine de l’état.

Au 3e niveau, le paladin peut choisir parmi les miséricordes initiales suivantes :

    • Fatiguée : la cible n’est plus fatiguée.
    • Ébranlée : la cible n’est plus ébranlée.
    • Indisposée : la cible n’est plus indisposée.

    Au 6e niveau, la paladine ajoute les miséricordes suivantes à la liste de celles qu’elle peut choisir :

      • Étourdie : la cible n’est plus étourdie.
      • Malade : l’aptitude à imposer les mains du paladin fonctionne également comme une suppression de maladie, en utilisant le niveau du paladin comme niveau de lanceur de sorts.
      • Groggy : la cible n’est plus groggy, sauf si elle est à exactement 0 point de vie.

      Au 9e niveau, un paladin ajoute les miséricordes suivantes à la liste de celles qu’il peut sélectionner :

        • Malédiction : l’aptitude à imposer les mains du paladin fonctionne également comme un retrait de malédiction, en utilisant le niveau du paladin comme niveau de lanceur de sorts.
        • Épuisé : la cible n’est plus épuisée. Le paladin doit se débarrasser de la pitié fatiguée avant de sélectionner celle-ci.
        • Apeurée : la cible n’est plus effrayée. Le paladin doit disposer de la pitié secouée avant de sélectionner celle-ci.
        • Etourdissement : la cible n’est plus étourdie. Le paladin doit disposer de la pitié indisposée avant de sélectionner celle-ci.
        • Poison : la compétence d’imposition des mains du paladin fonctionne également comme une neutralisation du poison, en utilisant le niveau du paladin comme niveau de lanceur de sorts.

        Au 12e niveau, un paladin ajoute les miséricordes suivantes à la liste de celles qu’il peut sélectionner :

          • Aveugle : la cible n’est plus aveuglée.
          • Assourdie : la cible n’est plus assourdie.
          • Paralysée : la cible n’est plus paralysée.
          • Etourdie : la cible n’est plus étourdie.

          Ces capacités sont cumulatives. Par exemple, l’aptitude à l’imposition des mains d’un paladin de 12e niveau soigne 6d6 points de dégâts, et peut également soigner les états de fatigue et d’épuisement, ainsi que supprimer les maladies et neutraliser les poisons. Une fois qu’un statut ou un effet de sort est choisi, il ne peut être modifié.

          Type d’aptitude : capacités surnaturelles.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *