Obésité monogénique humaine : rôle du système leptine-mélanocortine dans la régulation de la prise alimentaire et du poids corporel chez l’homme

Abstract

GONZALEZ JIMENEZ, E. ; AGUILAR CORDERO, M.J. ; PADILLA LOPEZ, C.A. et GARCIA GARCIA, I.. Obésité monogénique humaine : rôle du système leptine-mélanocortine dans la régulation de la prise alimentaire et du poids corporel chez l’homme. Anales Sis San Navarra . 2012, vol.35, n.2, pp.285-293. ISSN 1137-6627. http://dx.doi.org/10.4321/S1137-66272012000200010.

L’obésité humaine est un trouble d’origine multifactorielle impliquant des facteurs génétiques et environnementaux. L’existence d’altérations génétiques donnant lieu à des obésités monogéniques est très intéressante pour l’étude des mécanismes qui contribuent à l’augmentation de l’apport énergétique et à l’accumulation de graisses dans l’organisme. La plupart des gènes impliqués dans l’obésité monogénique sont liés au système leptine-mélanocortine, d’où l’importance de leur étude par des mutations naturelles chez la souris. Ainsi, des mutations liées à l’obésité monogénique humaine ont été décrites dans la leptine et son récepteur, la proopiomélanocortine et la prohormone convertase 1. L’objectif de ce travail a été de fournir une revue actualisée des principales caractéristiques et de la fonction du système leptine-mélanocortine, ainsi que de ses implications et de son potentiel dans le processus de régulation de la prise alimentaire et du contrôle du poids corporel.

Mots clés:Obésité ; Leptine ; Mélanocortines ; Proopiomélanocortine ; MC4R.

iv xmlns:xlink= »http://www.w3.org/1999/xlink – résumé en anglais – texte en espagnol – anglais ( pdf )

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *