Placage

Le placage d’autres objets non métalliques s’est rapidement développé avec l’introduction du plastique ABS. Comme un objet non métallique est généralement un mauvais conducteur d’électricité, la surface de l’objet doit être rendue conductrice avant le placage. Le plastique est d’abord attaqué chimiquement par un procédé approprié, tel que l’immersion dans un mélange chaud d’acide chromique et sulfurique. La surface gravée est sensibilisée et activée en l’immergeant d’abord dans une solution de chlorure stanneux (II), puis dans une autre solution de chlorure de palladium. La surface traitée est ensuite recouverte de cuivre ou de nickel électrolytique avant un nouveau placage. Ce procédé permet d’obtenir une force de liaison d’environ 1 à 6 kgf/cm (ou 10 à 60 N/cm ou 5 à 35 lb/in), utile mais bien plus faible que la force de liaison métal-métal.

Les emballages alimentaires sont des objets du quotidien où la métallisation est souvent employée.

Lorsque l’on souhaite obtenir une finition luxueuse sur des récipients en papier ou en carton, elle est d’abord déposée sur un ruban polyester en aluminium dans une chambre à vide. Si vous souhaitez obtenir une couleur dorée, un revêtement orange est utilisé à côté de l’aluminium. À l’aide d’un rouleau et d’un adhésif, il est transféré du ruban de polyester à l’objet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *