Popcorn : Mexicain ou gringo ?

Par Elizabeth Romero de IESEG

29 avril, 2019 par Editor

Peu de gens s’interrogent sur l’origine du pop-corn et, bien que beaucoup pensent qu’ils sont étrangers, la réalité est autre. Ceux-ci ont connu leur heure de gloire aux États-Unis, grâce à l’ingéniosité de Charles Cretors, un scientifique qui a inventé la première machine commerciale pour faire du pop-corn, brevetée et présentée à l’exposition universelle de Chicago en 1893.

Par la suite, Julia Braden, originaire du Missouri, a eu l’idée d’ouvrir un magasin de pop-corn devant un cinéma en utilisant la machine inventée par Cretors. La demande a atteint un tel niveau que les théâtres ont fini par les introduire dans les antichambres, car la nourriture et les boissons n’étaient auparavant pas autorisées dans les théâtres muets ou les salles de cinéma.

Bien que ces deux personnes soient devenues célèbres en obtenant des brevets, n’oubliez pas que le maïs remonte aux peuples précolombiens puisqu’il était, et reste encore aujourd’hui, la base de l’alimentation, comme les tortillas, les tamales et diverses boissons encore présentes.

Christophe Colomb a apporté en Espagne le maïs dans ses différentes variétés et Hernán Cortés s’est chargé de diffuser et de promouvoir sa consommation. Fray Bernardino de Sahagún raconte dans Historia General de las Cosas de la Nueva España la découverte et l’utilisation dans les festivals préhispaniques, où les jeunes femmes dansaient avec des guirlandes sur la tête ornées de pop-corn, appelé momochtli, cette tradition, est encore préservée dans de nombreuses villes au Mexique.

Mais pourquoi les appelle-t-on popcorn ? Les peuples préhispaniques plaçaient les grains de maïs à l’intérieur d’un pot en argile, le mettaient sur le feu et après quelques minutes, les grains éclataient et se gonflaient ; lorsque le pot était découvert, ils s’envolaient comme du pop-corn blanc.

Ce type de maïs au Mexique nous l’appelons palomero mais son nom scientifique est Zae mays everta et appartient à la famille des graminées, il est composé de germe, d’endosperme et de péricarpe et bien qu’il soit similaire au maïs que nous connaissons communément, la différence réside dans sa coquille. Dans d’autres pays reçoivent des noms différents : pop corn, poporocho, pochoclo, pipoca, pororó, pipoca, crispetas, rositas de maíz, cabritas, cotufas, etc.

Une tasse de popcorn n’a que 30 calories, sont riches en fibres, vitamines, minéraux, manganèse, magnésium et antioxydants, de sorte que vous pouvez assouvir votre envie tranquillement ou simplement remplacer ces aliments caloriques pour ceux-ci.

Jusqu’à l’année dernière, le principal producteur de pop-corn était l’État de Tamaulipas, laissant derrière lui la région de Mazahua avec treize municipalités dans l’État de Mexico. Le nombre de producteurs diminue considérablement d’année en année, si bien que 99 % du pop-corn consommé dans notre pays provient du pays voisin au nord.

Les quatre principaux producteurs mondiaux sont : États-Unis, Argentine, France, Hongrie et Afrique du Sud, malheureusement c’est une activité qui au Mexique s’est éteinte avec les nouvelles générations et n’est plus répertoriée depuis longtemps.

Et vous, quel pop-corn préférez-vous ? Avec du sel, du beurre, du caramel, du chocolat, du fromage ou du chili ?

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *