Salvia microphylla

Salvia microphylla est cultivée dans le centre du Mexique comme plante médicinale, et est parfois utilisée pour faire du thé.

La principale utilisation de cette plante est comme somnifère dans le centre du pays, dans les États de Morelos, Puebla, Veracruz et l’État du Mexique.

Seulement à Puebla, cependant, il est fait référence à l’utilisation médicinale pour le traitement des problèmes des femmes tels que les crampes prémenstruelles, les saignements vaginaux, pour nettoyer les femmes d’un accouchement récent et seulement dans l’État de Mexico est mentionné pour le refroidissement après l’accouchement.

On dit qu’elle est utile dans les problèmes dermiques tels que les boutons, les éruptions cutanées, la rougeole et la scarlatine avec fièvre, en utilisant pour la guérison de ces deux derniers la décoction de feuilles de tisimbaregne avec la rambaregne et la bombaregne (spp. n/r), appliqué en bains deux fois par jour.

Il sert dans les troubles digestifs tels que la « bilieuxité », la diarrhée, la dysenterie, l’empacho, les infections de l’estomac, l’inflammation de l’estomac et les vomissements.

Histoire

Les seules références trouvées correspondent à Paul Stanley et Alfonso Herrera Fernández, déjà au 20e siècle et aucune ne décrit des usages médicinaux.

Chimie

Le peu que l’on sait de la chimie du myrte est dû à trois enquêtes récentes menées au Mexique. Les parties aériennes (tiges, feuilles et fleurs) contiennent une huile essentielle dont on a isolé le téréphtalate de diméthyle. Il contient également les diterpènes néo-7-alpha-alpha-hydroxy-sandaracopimaric. Dans la variété neurepia d’origine mexicaine ont été identifiés des triterpénoïdes : acide ursolique et bêta sitostérol. La présence d’alcaloïdes, d’huiles essentielles, de tanins, de sucres et de triterpènes a été détectée dans cette espèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *