Santa Marta maintiendra tout le couvre-feu de décembre

Comme cela a été établi ces derniers mois comme un mécanisme pour réguler le séjour des personnes la nuit et les excès, le bureau du maire a choisi de maintenir le couvre-feu pendant tout le mois de décembre à Santa Marta.

(Lire aussi : Ainsi est le pic et la plaque pour les taxis à Barranquilla pendant le mois de décembre)

Ce qui précède a été établi dans le nouveau décret qui a officialisé et qui a également adopté la norme nationale d’isolement sélectif avec éloignement individuel responsable.

Thèmes connexes

En ce sens, la restriction de la circulation des personnes dans la rue se fera dans les heures comprises entre 12h00 et 4h00 du matin.

Bien que la mesure ait été établie jusqu’au 16 janvier 2021, le bureau du maire n’exclut pas d’apporter des modifications au calendrier des restrictions pour les jours de célébration de Noël.

(Vous pourriez être intéressé par : Connaître les mesures du pays pour faire face au covid-19 en fin d’année)

Ces changements seront définis en fonction du comportement de la communauté et du suivi épidémiologique du virus.

Les discothèques et les bars restent interdits d’exploitation, indiquant que seule la vente de boissons enivrantes sera autorisée dans les hôtels et les restaurants, ces derniers ayant un horaire maximal d’exploitation de 22 heures.

Les établissements qui ne respectent pas le protocole seront mis sous scellés ou le développement de leurs activités sera restreint, selon les dispositions de l’arrêté national, départemental ou de district.

(Nous vous recommandons : Noël et le Nouvel An en pandémie : ce que vous pouvez faire et ce que vous ne pouvez pas faire)

Les secrétariats de la Santé, du Développement économique, du Gouvernement, de la Gestion des infrastructures du district et d’autres entités publiques, ainsi que les forces de l’ordre, seront chargés du suivi et du contrôle des protocoles de biosécurité et des autres mesures sanitaires.

Ceux qui ne respecteront pas les déterminations décrites dans le décret seront punis conformément aux dispositions du Code national de sécurité et de coexistence citoyenne.

Roger Urieles

Pour EL TIEMPO Santa Marta

@rogeruv

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *