Slacker Kings


Cet article ou cette section a besoin de références qui apparaissent dans une publication réputée.
Cet avis a été publié le 17 mars 2017.

« Rois oisifs » est un surnom donné aux rois mérovingiens qui ont régné sur les royaumes francs de la fin de la dynastie, notamment après la mort de Dagobert Ier, en raison de leur incapacité à gouverner. En général, il s’agissait de rois faibles, avec peu ou pas d’initiative, dirigés par leurs épouses et leurs familles, ou encore victimes d’intrigues de palais, et qui ne prêtaient guère attention à la politique. Au fil du temps, le fonctionnaire chargé de l’administration domestique (l’intendant du palais, nom dérivé du directeur de la maison, le major domus) a pris sur lui la tâche de gouverner.

Cette appellation est due à Eginardo, biographe de Charlemagne, dans sa Vita Karoli Magni, écrite au IXe siècle. Il légitime ainsi la prise de pouvoir des Carolingiens, car, comme il l’écrit, les Mérovingiens « n’étaient des rois que de nom »

Une série dynastique de ces derniers, composée de Charles Martel et de Pipin le Bref, finit par avoir raison des rois fainéants, dont le dernier (Childéric III) est déposé par le pape, se retirant dans un monastère sans même tenter de défendre son trône.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *