‘Star Wars : Rogue One’ : Mads Mikkelsen défend le réalisateur Gareth Edwards

C’était au départ très prometteur, et maintenant on croise les doigts pour que ce ne soit pas un désastre : Rogue One, le spin-off de Star Wars réalisé par Gareth Edwards (Godzilla), subit un processus de reshooting drastique impliquant Tony Gilroy (Edge of Tomorrow) et son directeur de seconde unité, Simon Crane. Face à des prédictions désastreuses (que si Disney voulait plus d’action, que si le ton du film semblait trop sérieux…), Mads Mikkelsen est intervenu cette semaine en veillant à ce que le film ne soit pas dénaturé. Cependant, l’acteur danois a fait une nouvelle déclaration à Yahoo ! Movies UK, qui n’est pas de très bon augure.

« La vision était fabuleuse : c’est un naturel », dit Mikkelsen, qui joue le père de la femme principale (Felicity Jones). Il poursuit en expliquant que, face à un projet aussi « énorme », Edwards a fait « la seule chose que l’on puisse faire dans un cas comme celui-ci : le rendre petit ». « Il a essayé de créer ces petits espaces où nous avions l’impression de faire quelque chose de réel, de tourner de vraies scènes », explique la star d’Hannibal. « Nous essayions de nous approprier l’immensité de l’univers de Star Wars lorsque nous jouions. Nous devions savoir que tout était là, bien sûr, mais nous ne pouvions pas le simuler – nous devions le rendre réel. » Et, selon Mikkelsen, la vertu d’Edwards a été de donner l’impression  » qu’il tournait une série au Danemark. « 

D’un côté, il est intéressant de voir Mads Mikkelsen (un type qui a tourné des films avec Nicolas Winding Refn et en est sorti suffisamment sain d’esprit pour le raconter) faire l’éloge d’un cinéaste relativement nouveau comme Edwards, le louant comme un réalisateur d’acteurs. D’un autre côté, nous soupçonnons que le ton intime et l’intensité auxquels ses déclarations font référence ne sont pas exactement ce que les dirigeants de Disney recherchaient. Nous ne connaîtrons le degré de vérité de nos hypothèses que le 16 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *