Stromboli, Etna et l’activité volcanique et sismique de la Méditerranée dans notre loupe

Vous savez qu’en plus de la météo et du climat, je suis de près l’activité sismique et volcanique. L’année dernière, notre volcan à suivre était le Krakatau, dans le détroit de la Sonde.

Cette année, j’ai jeté mon dévolu, en plus du Krakatau, sur un autre volcan indonésien appelé Agung. Tous deux se trouvent dans une zone très active, où de nombreux volcans peuvent entrer en éruption à tout moment, de manière explosive et potentiellement dangereuse.

Activité volcanique et sismique en Méditerranée

Mais mon regard s’est récemment porté sur une zone de la Méditerranée avec l’activité de deux volcans ; Stromboli et Etna.

Les deux sont des volcans ayant la capacité de provoquer des éruptions très explosives et soudaines.

Les deux volcans montrent une certaine activité ces derniers mois.

Stromboli

La semaine dernière, j’ai partagé plusieurs fois sur Facebook la Web Cam en direct, où l’on peut voir et entendre par intermittence leurs explosions qui continuent aujourd’hui.

Le Stromboli est un volcan très particulier, car comme le Krakatau, se trouve sur une île qui naît précisément à cause de ses éruptions. Ce type de volcans a en plus du risque potentiel sur l’île elle-même, celui de pouvoir générer un tsunami en cas d’effondrement d’une partie de sa structure. C’est une probabilité très faible mais possible, compte tenu de l’histoire de ce même volcan et d’autres similaires comme le Krakatau. Ce n’est pas ma spéculation, sont des études de chercheurs italiens sur au moins 3 tsunamis dévastateurs de Stromboli dans les âges moyens.

Etna

Etna est un colosse beaucoup plus connu que Stromboli, qui ces derniers mois a montré une certaine activité par intermittence. La dernière en date remonte à samedi dernier et a entraîné la fermeture de deux aéroports. Certaines études font également état d’un risque de tsunami, notamment en cas d’éruption importante.

Tout ce que j’ai mentionné est basé sur des observations directes de l’activité des deux volcans et des études d’experts qui projettent des risques réels, bien qu’improbables sur la population, ce qu’il est bon que les gens sachent, toujours sans déclencher un alarmisme infondé.

Que peut-on faire face à ces risques naturels ?

Eh bien, comme tous les risques, il faut les surveiller de près, ce que les experts font déjà au quotidien. Dans les zones proches du rayon d’action des deux volcans, il existe déjà des protocoles d’action en cas d’éruption majeure, qui présente généralement des signes préalables permettant d’activer ces mécanismes.

Mais c’est toujours Mère Nature qui a le dernier mot et aujourd’hui il n’est pas possible avec la technologie actuelle, de faire des prévisions sur les éruptions volcaniques ou les tremblements de terre avec précision, bien que chaque jour davantage de progrès soient réalisés et que de nouvelles corrélations et interactions soient étudiées. Normalement, ce que l’on fait, c’est de surveiller les changements remarquables dans le comportement du volcan. Augmentation du nombre de séismes qui lui sont liés, déformations du terrain ou augmentation des émissions de gaz, entre autres. Mais comme je le dis aujourd’hui, aucune de ces observations ne garantit une prévision précise des éruptions.

Que pensez-vous de l’activité des deux volcans ?

Je suis frappé par l’activité actuelle des deux volcans, notamment celle du Stromboli. Les deux présentent des anomalies thermiques et sont en éruption de manière intermittente.

Personnellement je vais mettre la loupe de très près dans les prochaines dates à ces deux volcans, mais comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas volcanologue, ni n’ai de connaissances approfondies sur les volcans, donc tout ce que j’expose sont des évaluations personnelles au sein de mon site internet. Les avertissements concernant l’activité des deux volcans sont la tâche des experts en la matière.

Cela dit, dans les prochaines dates, je serai très attentif aux Web Cams disponibles de ces deux géants, pour voir si mes inquiétudes sont justifiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *