Symboles maçonniques

Dans le monde de la franc-maçonnerie, également connu sous le nom de la franc-maçonnerie, il existe différents symboles maçonniques qui peuvent avoir des fins ornementales ainsi que décrire les concepts clés de cette institution.

Symboles maçonniques

La maçonnerie est apparue en Europe au XVIIe siècle comme un ensemble d’organisations fraternelles à partir de groupements existants d’artisans et de tailleurs de pierre. Les francs-maçons recherchent l’amélioration continue de la conduite humaine à partir d’un travail constant sur soi.

Leurs cinq grands fondamentaux sont la liberté, l’égalité, la fraternité, la tolérance et l’humanité. Depuis sa fondation, il y a eu plusieurs scissions donnant lieu à une variété de courants maçonniques avec des rites et des symboles différents.

Plusieurs de ses symboles proviennent des traditions de la maçonnerie ainsi que d’autres disciplines comme la philosophie, l’alchimie ou la géométrie.

Le carré et le compas

Le symbole du carré et du compas est probablement le symbole le plus distinctif de la franc-maçonnerie. L’équerre et le compas sont tous deux des instruments de mesure indispensables aux architectes.

Il existe différentes interprétations de ce symbole, souvent l’interprétation varie en fonction de la loge ou du rituel maçonnique considéré.

L’équerre et le compas peuvent être interprétés comme représentant la dualité entre le monde terrestre et le monde spirituel. Le carré représente la balance de la juste mesure, la stabilité, l’instrument qui permet de mesurer ses actions en accord avec les principes de la franc-maçonnerie. Le compas, quant à lui, trace le cercle qui symbolise les limites de ses actions. Il représente la frontière entre les limites humaines et l’éternité.

Équerre et compas

L’œil universel

Le symbole de l’œil universel, également appelé œil de la providence, est un symbole présent depuis l’Antiquité dans de nombreuses religions. Il existe également au sein du christianisme le symbole de l’œil contenu dans un triangle représentant la sainte trinité.

Ce symbole est également utilisé au sein du monde de la franc-maçonnerie pour représenter le grand architecte de l’univers. Dans les loges maçonniques, ce symbole occupe une partie centrale, située entre le Soleil et la Lune.

Parfois, il est représenté regardant vers le bas pour renforcer son caractère d’omniprésence et d’observation des actes des humains.

Œil de la Providence
Oil qui voit tout

La lettre G

La lettre G occupe une place importante au sein des symboles maçonniques. Dans certains cas, il a été interprété comme une représentation du mot Dieu, qui signifie Dieu en anglais. Elle peut également être comprise comme la première lettre de l’acronyme GADU, Grand Architecte de l’Univers.

La lettre G est souvent représentée dans la partie centrale du symbole de l’équerre et du compas.

Dans certaines loges maçonniques, il est également interprété que la lettre G représente en fait la science de la géométrie. Selon cette interprétation, la géométrie occupe une place centrale car elle définit les principes de base de l’architecture et de la franc-maçonnerie.

La lettre maçonnique G

La représentation de la proposition 47 d’Euclide

La représentation de la proposition 47 d’Euclide est en fait une preuve graphique du théorème de Pythagore. Il est ainsi nommé parce que c’était le problème numéro 47 dans un recueil de preuves mathématiques écrites par le géomètre grec Euclide.

Le théorème de Pythagore dit que, étant donné un triangle, l’hypoténuse au carré est égale à la somme des carrés des deux jambes. Ainsi, si, par exemple, les longueurs des deux jambes sont 3 et 4, la longueur de l’hypoténuse sera égale à 5.

Ce rapport donne une proportion géométrique exacte et c’est pour cette raison qu’il a été utilisé comme emblème dans la franc-maçonnerie. Entre autres propriétés, ce rapport permet de tracer exactement un angle de 90 degrés, donnant naissance au carré, qui est un autre des symboles essentiels de la franc-maçonnerie.

Proposition 47 d'Euclide - Théorème de Pythagore

La ruche

La ruche est dans la tradition maçonnique une métaphore de la loge. D’une part, il représente la discipline et la coopération que l’on peut observer chez les abeilles, tandis que d’autre part, il représente également la recherche constante de la perfection.

Dans certains cas, la ruche est représentée entourée de sept abeilles, un nombre ayant des propriétés spéciales au sein des rituels maçonniques.

On peut également constater une certaine relation entre la hiérarchie qui existe entre les abeilles d’une ruche et la hiérarchie des différents liens entre les membres de la franc-maçonnerie.

Ruche

Étoile à cinq branches

L’étoile à cinq branches est un symbole courant au sein de la franc-maçonnerie. Ce symbole a commencé à être utilisé par les francs-maçons pour sa beauté géométrique. Elle était également autrefois largement utilisée par les alchimistes pour représenter les cinq éléments essentiels de la nature : l’eau, la terre, le feu, l’air et l’éther.

Parmi les francs-maçons, il existe une interprétation selon laquelle l’étoile à cinq branches représente les cinq propriétés fondamentales qui décrivent l’univers : la force, la sagesse, la beauté, la vertu et la charité.

Il est courant de représenter ce symbole conjointement avec la lettre G, qui peut être comprise comme une abréviation de GADU (Grand Architecte de l’Univers) et qui est écrite au centre de l’étoile.

Étoile maçonnique à cinq branches

Aigle bicéphale

L’aigle bicéphale est un symbole qui a été fréquemment utilisé en héraldique européenne mais aussi chez les francs-maçons.

Selon l’interprétation maçonnique, l’une des têtes de l’aigle regarde vers le passé et l’autre vers l’avenir. Le symbole de l’aigle représente la frontière entre les deux extrêmes du temps, l’un pouvant représenter l’ordre et l’autre le progrès.

Dans le Rite écossais ancien et accepté, il est représenté par un triangle avec le chiffre 33. Cela indique que le 33e degré a été accordé au Maçon qui arbore ce symbole.

Aigle bicéphale maçonnique

Triple tau

Le triple tau est en fait un monogramme des mots Templum Hierosolymoe, signifiant « Temple de Jérusalem » et est représenté par les initiales T et H.

Le triangle extérieur peut être interprété comme une représentation de la trinité humaine qui comprend le corps, l’âme et l’esprit. Dans son ensemble, ce symbole représente la mort et la résurrection dans les rites maçonniques.

Triple Tau

Autel maçonnique

L’autel est le nom donné à l’autel maçonnique que l’on trouve dans la salle de la loge. Le concept de l’autel existe dans de nombreuses cultures différentes. Dans le cas de la franc-maçonnerie, il est utilisé pour les cérémonies et les rites maçonniques au cours desquels sont présentés des serments et des promesses.

L’autel maçonnique symbolise le point de communion avec le Grand Architecte de l’Univers. Habituellement, le livre de la loi maçonnique et les instruments maçonniques du degré ou du rite travaillé sont placés au sommet de l’autel.

Point dans un cercle

Le point dans un cercle est un symbole utilisé en franc-maçonnerie en raison de sa simplicité géométrique.

Ce symbole était également utilisé par la civilisation égyptienne pour représenter Rê, dieu du Soleil. Plus tard, ce symbole a été utilisé par les alchimistes pour représenter l’or. Chez les francs-maçons, ce symbole est lié à saint Jean-Baptiste et à Jean l’Évangéliste, dont les fêtes coïncident avec les solstices d’hiver et d’été.

Dans l’interprétation maçonnique, on peut également comprendre que le point représente l’individu et le cercle ses limites. Il est d’usage de tracer le cercle entre deux lignes verticales parallèles, l’une représentant Moïse et l’autre le roi Salomon.

Point dans un cercle

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *