The Source

Le PDG de Metro Art Leahy.

Le PDG de Metro, Art Leahy, distribue aujourd’hui le message suivant aux clients de Metro et aux autres parties intéressées. La déclaration concerne son point de vue sur l’état des opérations de transit de Metro et son point de vue sur les changements de service proposés en juin. Une version espagnole suit la version anglaise ci-dessous :

Depuis que je suis devenu PDG de Metro il y a 22 mois, j’ai examiné de près les opérations de transport en commun de Metro, l’achalandage et les déficits budgétaires récurrents. J’ai emprunté de nombreuses lignes de bus et de trains, j’ai parlé aux passagers et aux opérateurs, j’ai visité des chantiers et j’ai examiné attentivement les données de performance, en les comparant à celles d’autres organismes de transport en commun. Mon expérience de travail dans le transport en commun depuis plus de 40 ans, en commençant comme opérateur de bus, m’a aidé dans mon évaluation.

J’ai compris que nous devions améliorer la qualité du service pour que les bus arrivent à l’heure, et que nous ne pouvions pas survivre à des déficits d’exploitation qui dépassaient chaque année les 100 millions de dollars. Et nous avons dû reconnaître que la dynamique du transport en commun dans le comté de Los Angeles a changé avec la forte croissance des deux douzaines d’opérateurs de bus municipaux, de Metro Rail et de Metrolink, ainsi que l’approbation par les électeurs de la mesure R, une nouvelle taxe de vente d’un demi-cent qui finance une douzaine de nouveaux projets de transport en commun. Les services nouveaux et existants doivent être mieux intégrés. Nous ne pouvons pas nous permettre de dupliquer les services, surtout, dans le contexte de la pire récession économique depuis 80 ans.

J’ai donc procédé à des changements organisationnels qui privilégient la qualité à la quantité. Aujourd’hui, nous avons des opérations plus légères, des bus plus propres, une meilleure ponctualité et moins de pannes. En conséquence, les plaintes des clients en décembre ont atteint un niveau historiquement bas. Mais nous ne faisons que commencer. Nous commandons de nouveaux autobus, nous consacrons davantage de ressources aux grands travaux d’entretien des autobus, comme le remplacement des moteurs et la révision des véhicules, et nous augmentons également la surveillance des routes.

Nous nous engageons à mettre un meilleur service dans la rue de la manière la plus efficace possible, afin que tous nos clients en bénéficient. Cela signifie que nous allons évoluer vers un système de bus et de rail plus intégré qui ne duplique pas le service exploité par Metro ou les autres transporteurs. Au final, vous aurez une agence de bus/rail plus productive et des coûts globaux plus bas.

Actuellement, les bus Metro fonctionnent globalement moins de la moitié de leur capacité. En stimulant la productivité, nous rendrons notre système durable et nous pourrons améliorer la fiabilité et la performance pour vous, nos clients, et consacrer les ressources là où elles sont le plus nécessaires.

Ce n’est pas une question de bus contre rail. Les deux desservent les mêmes clients. Il s’agit d’être un bon gestionnaire des ressources publiques en gérant l’ensemble du système de transport – y compris les bus, le rail, les autoroutes, le covoiturage, les programmes de vélos et de piétons.

Les économies proposées sur les services de bus en juin sont conçues pour avoir un impact sur le moins de clients possible. Nous avons ciblé les lignes qui ont une très faible fréquentation ou qui font double emploi avec les services de bus Metro ou municipaux. Nous avons pris soin de nous assurer qu’un service alternatif est disponible dans un rayon d’un quart de mile si des lignes ou des segments de lignes sont supprimés.

Nos charges de passagers seront toujours inférieures à celles que connaissent les usagers des bus à Chicago, Philadelphie, New York et d’autres grandes villes, et les tarifs de Metro resteront parmi les plus bas du pays. Avec cette approche, nous serons également en meilleure position pour ajouter stratégiquement des bus sur des lignes individuelles si nous détectons une surcharge alors que la fréquentation rebondit pendant la reprise économique.

En fin de compte, nous aurons un excellent système de transport en commun qui attire les usagers de leur voiture, allège le trafic et rend l’air que nous respirons plus propre, mais nous devons d’abord mieux gérer le système de transport en commun d’aujourd’hui. Nous devons faire plus avec moins. C’est pourquoi nous mettons davantage l’accent sur la qualité et la productivité et sur l’équilibre budgétaire afin de pouvoir vous tenir cette promesse.

Voici la déclaration en espagnol :

Un mensaje para nuestros usuarios y contribuyentes de Art Leahy Presidente Ejecutivo de Metro

Desde que me convertí en el Presidente Ejecutivo hace 22 meses atrás he estado revisando cuidadosamente la operación del servicio de autobuses de Metro, el número de usuarios y los constante déficits del presupuesto. J’ai emprunté de nombreuses lignes de bus et de trains, j’ai parlé à des usagers et à des conducteurs, j’ai visité des divisions de bus et de trains et j’ai examiné en détail les données relatives aux performances, en les comparant à celles d’autres agences. Mon expérience de travail dans le secteur des transports publics depuis plus de 40 ans, en commençant par être chauffeur de bus, m’a aidé dans mon évaluation.

Je me suis rendu compte que nous devons améliorer la qualité du service pour que les bus circulent à l’heure et que nous ne pouvons pas survivre à des déficits d’exploitation qui atteignent chaque année 100 millions de dollars. Et nous devons reconnaître que la dynamique des transports publics dans le comté de Los Angeles a changé avec la croissance agressive de deux douzaines d’opérateurs de bus municipaux, de Metro Rail et de Metrolink, ainsi que l’approbation par les électeurs de la mesure R, une nouvelle taxe de vente d’un demi-cent qui financera une douzaine de nouveaux projets de transport en commun. Les services nouveaux et existants doivent être mieux intégrés. Nous ne pouvons pas nous permettre de dupliquer les services, surtout, avec la pire récession économique depuis 80 ans.

J’ai donc procédé à des changements organisationnels qui privilégient la qualité à la quantité. Aujourd’hui, nous avons un fonctionnement plus rationnel, des bus plus propres, une meilleure ponctualité des bus et moins de pannes. En conséquence, les plaintes des usagers en décembre ont atteint un niveau historiquement bas. Mais nous ne faisons que commencer. Nous commandons de nouveaux autobus, consacrons davantage de ressources à l’entretien différé des autobus, comme le remplacement des moteurs, les réparations complètes des véhicules et l’augmentation de la supervision sur la route.

Nous nous engageons à offrir un meilleur service sur la route aussi efficacement que possible, au bénéfice de tous nos clients. Cela signifie que nous allons nous diriger vers une meilleure intégration du système de bus et de rail afin d’éviter la duplication des services fournis par Metro et d’autres prestataires. Au final, vous aurez une agence de bus et de rail plus productive avec des coûts d’exploitation plus faibles.

Nous fournissons actuellement un service de bus à moins de 50 % de la capacité réelle. L’augmentation de la productivité rendra notre système durable et nous permettra d’améliorer la fiabilité et les performances pour nos usagers et de consacrer les ressources là où elles sont le plus nécessaires.

Ce n’est pas une question de bus contre train. Ils servent tous deux les mêmes cavaliers. Il s’agit d’être un bon gestionnaire des ressources publiques en gérant l’ensemble du système de transport, y compris les bus, les trains, les routes, les programmes de covoiturage, de vélo et de piétons.

Les changements de service proposés en juin sont conçus pour éventuellement affecter le moins d’usagers. Nous nous concentrons sur les lignes dont la fréquentation est très faible ou dont le service fait double emploi avec celui de Metro ou des bus municipaux. Nous nous efforçons de faire en sorte qu’un service alternatif soit disponible dans un rayon d’un quart de mile si la ligne ou le segment de ligne est supprimé.

Nos charges de fréquentation seront inférieures à celles que connaissent les usagers du bus à Chicago, Philadelphie, New York et d’autres grandes villes, et les tarifs de Metro restent parmi les plus bas du pays. Avec cette approche, nous serons dans une meilleure position pour ajouter stratégiquement des bus sur des lignes individuelles si nous détectons une surcharge lorsque la fréquentation augmente pendant la reprise économique.

Enfin, nous aurons un excellent système de transport en commun qui attire plus d’usagers de leurs véhicules, soulage les embouteillages et nous avons un air plus propre à respirer, mais nous devons d’abord mieux gérer le système de transport en commun aujourd’hui. Nous devons faire plus avec moins. C’est pourquoi nous mettons l’accent sur la qualité, la productivité et un budget équilibré afin de tenir cette promesse envers vous.

Like Loading…

Catégories : Politique & Financement

Tagged as : Art Leahy

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *