Thème:

Tout sur le SPLIT JERK
Introduction
Bien, tout d’abord, je tiens à remercier le forum PRESSANDPULL pour m’avoir donné l’opportunité de partager ma passion pour ce sport avec vous et j’espère à l’avenir continuer à collaborer.
Dans cet article, je vais tout expliquer sur le Split Jerk à la fois en théorie et en pratique Je ne suis pas un expert mais j’ai pu apprendre de personnes qui le sont et je vais essayer de transmettre ces connaissances avec vous.
Qu’est-ce que le Split Jerk ?
Le Split Jerk est le dernier mouvement de l’épaulé où nous utilisons la hanche pour lever la barre jusqu’à notre nez et ensuite passer sous la barre, pour beaucoup cela semblera très facile mais la réalité est différente. C’est un geste qui demande beaucoup de stabilité, de vitesse et de coordination, si vous avez déjà vu un tournoi d’haltérophilie vous aurez remarqué que généralement les athlètes échouent dans le Split Jerk, pourquoi ? Beaucoup pensent que c’est dû à un manque de force, mais c’est presque toujours parce qu’ils ne sont pas assez rapides pour passer sous la barre, mais n’est-ce pas censé être un sport de force ? En réalité, la force et la vitesse sont à 100% dans chaque soulèvement, qu’il s’agisse d’un Snatch ou d’un Clean and Jerk, alors essayez d’être aussi rapide et fort que possible dans chaque mouvement.

Comment y parvenir et ne pas mourir en essayant?
Nous allons diviser le split jerk en 6 phases, du moment où nous recevons la barre au moment où nous nous retrouvons sous la barre
1.Lorsque nous recevons la barre nous devons prendre une position stable (lever les épaules et les coudes, poitrine sortie et remplir l’abdomen d’air)
.
2.Nous devons commencer le geste de lever la barre avec les hanches et non avec les genoux de cette façon nous pouvons exercer beaucoup plus de force et surtout le poids passera au-dessus de notre tête, vous n’avez pas besoin de baisser la hanche tant avec vous vers le bas entre 10-8 cm est suffisant (rappelez-vous le but est de donner une impulsion à la barre).
3.Une fois que nous avons donné cette impulsion, il suffit que la barre remonte jusqu’à l’endroit où commencent nos narines pour que nous puissions passer sous la barre.

4.Une fois que vous avez levé la barre jusqu’à notre nez va automatiquement revenir en arrière aussi vite que possible la jambe gauche, elle doit faire le premier contact, puis suivre la jambe droite qui doit tomber avec la plus grande force comme ce sera la fermeture de la fente. Nos pieds ne doivent pas tomber verticalement mais doivent tomber avec une certaine rotation interne et en envoyant le poids vers l’intérieur.

5.Nous arrivons à un moment critique de la levée où notre stabilité sera compromise. Dans cette phase, notre intention est de resserrer tout le corps, des jambes aux épaules, n’essayez pas d’envoyer tout le poids sur la jambe avant car vous perdriez beaucoup de stabilité.
6.L’incorporation, dans cette phase vous devez récupérer la jambe avant mais attention votre intention doit être de lever la jambe et non de la reprendre une fois que vous avez récupéré la jambe droite fera de même avec la gauche ce geste n’est que deux étapes donc pratiquez le beaucoup.

Derniers conseils
1.Vous ne devez pas utiliser vos bras pour pousser la barre notre intention doit être d’utiliser nos bras pour nous pousser sous la barre
2.Le genou ne vient jamais en avant de la pointe du pied doit être
Parallèle
3.Notre jambe arrière doit atterrir en pointe et avec une légère flexion

4.Soyez rapide, oubliez le poids que vous avez sur vous, qu’il s’agisse de 10 kg ou de 200 kg, soulevez toujours à la vitesse la plus élevée, tôt ou tard, cette explosivité fera la différence. 5 : HALTÉROPHILIE ÉQUATORIENNE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *