Troisième vague de COVID-19 (Français)

Ils sont invisibles à l’œil nu et beaucoup de gens ignorent qu’ils sont sur nos visages. Ce sont des acariens microscopiques qui peuvent être désagréables à regarder, mais nous ne devons pas nous en inquiéter, même s’ils ont trouvé un habitat de prédilection sur le visage humain. On peut également les trouver sur les organes génitaux et les seins.

Il existe deux espèces d’acariens (des arthropodes dans les deux cas) qui habitent habituellement le visage humain : Demodex folliculorum et Demodex brevis. Tous deux ont généralement un corps allongé et possèdent huit pattes près de la tête.

Le premier vit dans les pores et les follicules pileux. La seconde, généralement dans les glandes sébacées, comme le détaille BBC News.

C’est en 1842 que les scientifiques ont découvert ces minuscules habitants de notre visage. Apparemment, en grand nombre.

On ne sait pas très bien quelle fonction ils remplissent. Certains experts pensent qu’elles mangent les bactéries présentes sur la peau, d’autres qu’elles nettoient le visage des cellules mortes ou du sébum provenant des glandes sébacées.

Ce que l’on sait, c’est qu’ils se reproduisent sur le visage. Ils profitent de la nuit pour pondre leurs œufs, généralement autour du lieu où ils vivent.

Ils ne sont pas connus pour être nocifs pour la peau et bien qu’ils soient impliqués dans le problème de peau connu sous le nom de rosacée, cela ne signifie pas qu’ils en sont la cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *