Troisième vague de COVID-19

Une bonne estime de soi est essentielle pour apprécier le sexe. Cependant, nous avons tendance à construire cette image de soi en fonction de ce que les autres nous disent, des comparaisons et des expériences que nous avons vécues et qui auront un impact sur nos relations.

Pourquoi avons-nous une faible estime de soi ?

En construisant notre estime de soi sous le regard des autres, nous finissons par nous définir en fonction de celle-ci. Ainsi, lorsque quelqu’un dit qu’il nous trouve séduisants, nous pensons que nous le sommes, mais le contraire se produit lorsqu’il nous dit qu’il ne nous aime pas.

Quelque chose de similaire se produit lorsque notre estime de soi est basée sur des comparaisons, par exemple, avec les canons de la beauté. Celles-ci ont tendance à être parfaites et inatteignables, tout en nous faisant mépriser notre propre beauté. Si notre image de soi est basée sur cela, elle sera très faible.

Les expériences vécues influencent également notre estime de soi. Ainsi, les « délits sexuels, les ruptures traumatiques de partenaires antérieurs, les mauvais traitements » ont un impact sur notre image de soi, comme l’indique le Conseil général des facultés de médecine (CGCOM). Cela entrave la jouissance des relations sexuelles.

Méfiez-vous des attentes

Des attentes irréalistes qui peuvent provenir d’une image idéalisée du sexe (comme atteindre l’orgasme en même temps que le partenaire) peuvent avoir un impact sur l’estime de soi. En effet, ils peuvent nous faire croire que quelque chose ne va pas chez nous alors que ce n’est pas le cas.

Aussi, nous ne devrions pas avoir comme modèle de référence la pornographie, par exemple, au moment d’avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes. Cela ne fera que nous générer des inquiétudes et une tentative d’imiter les pratiques que nous avons vues et qui, au lieu de nous procurer du plaisir, nous causeront de l’insatisfaction, comme le note le Conseil général de psychologie d’Espagne (INFOCOP).

Pour améliorer l’estime de soi, il faut aller voir un psychologue

Avoir vécu une grossesse et ne pas accepter les changements survenus dans le corps, se sentir peu sûr de soi à cause de la prise de poids, tout cela a un impact sur l’estime de soi et les relations sexuelles. Il est donc préférable de consulter un psychologue qui nous permette d’apprendre à accepter notre corps et à nous sentir à l’aise avec lui pour profiter de notre sexualité.

Lorsque l’image que nous avons de nous-mêmes n’est plus fondée sur des comparaisons, nous pouvons apprécier le sexe. Mais pas seulement. Si le manque d’estime de soi est lié à des problèmes tels que les troubles de l’érection (qui représentent 48 % des consultations selon le CGCOM), l’éjaculation précoce ou le vaginisme, ces problèmes peuvent être résolus avec l’aide d’un professionnel.

Peut-être découvrirons-nous même que certains des problèmes qui nous empêchent d’avoir des relations sexuelles satisfaisantes trouvent leur origine dans le manque d’estime de soi, et non l’inverse.

La sexualité est une partie importante de la vie. C’est pourquoi il est important que, dès le plus jeune âge, les jeunes, en particulier les adolescents, reçoivent une éducation sexuelle de qualité. Non seulement pour comprendre l’importance d’une bonne estime de soi, mais aussi pour apprendre à établir des relations saines, tant sur le plan affectif que sexuel, avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *